Curiosité & conséquences


"Recommence Isaak. Et depuis le début, cette fois."

Dominic s'installa dans son fauteuil, non loin de la vieille cheminée qui fournissait à l'atelier sa chaleur et permettait de garder une température correcte quand la forge n'était pas allumée. Ramenant sa canne entre ses pieds, l'instrument de soutien ciselé d'argent lui donner presque un air inquisiteur, tandis qu'il venait poser son regard sur la tignasse rousse en pétard de son apprenti.

- "Y'à rien de plus à dire... J'suis parti chasser ce Fogan comme tu m'as demandé et je suis revenu ici. J'ai simplement fait un arrêt à Erast sur le chemin du retour pour ne pas voyager de nuit."

Installé dans un fauteuil proche, le jeune homme détournait déjà les yeux de son mentor, comme si la simple vue de ce dernier était insoutenable pour lui.

Réprimant un soupir, l'homme observa un bref instant son jeune apprenti de haut en bas, à la lueur des flammes, pour jauger de son état. Ses vêtements était dans un état déplorable et remis à la va-vite, son baudrier absent ainsi que sa ceinture et la plupart de son contenu. Les seuls choses encore visibles étaient la faux qu'il lui avait fabriqué et son pendentif qui ne le quitter jamais, la petit bague en argent se balançant au bout. Sous sa tignasse ébouriffé se cachait un œil au beurre noir et d'autres traces de coups. Il y avait clairement un problème dans le récit du jeune homme.

"Isaak, je connaît le temps qu'il faut pour voyager entre ici et Erast. Et je doute fortement qu'un Fogan isolé ai réussi à te faire perdre la plupart de tes affaires."

Il marqua un temps de pause à la suite de sa réponse, laissant un instant à son apprenti pour assimiler l'information, avant de reprendre ce petit interrogatoire de fortune pour découvrir ce qui était arrivé au jeune homme.

"Maintenant, dis-moi la vérité."

Même si le ton de sa voix se voulait rassurant et paternel, elle n'en trahissait pas moins un certain jugement à l'écart du rouquin, déterminé à savoir quelle idiotie ce dernier avait commis durant son escapade.
Se crispant légèrement à la remarque de son mentor, le rouquin releva les yeux pour venir regarder ce dernier, ses iris dorés fendant l'obscurité fournie par sa tignasse.

- "J'aurais pût rentrer de nuit d'Erast, c'est vrai. Mais pour une fois que j'étais en voyage, à Mediah de surcroît, j'avais envie de profiter un peu plus de la liberté temporaire que tu m'accorde, en comparaison de Samael qui peut voyager comme ça lui chante et où il veux !"